Favoriser l’autonomie de bébé, grâce à la gourde d’apprentissage Élhée

Favoriser l’autonomie de bébé, grâce à la gourde d’apprentissage Élhée

Mettre au monde un enfant, c’est faire le choix, par cet acte d’amour, d’accompagner et d’élever le futur adulte en lui. Un adulte que chaque parent souhaite épanoui et autonome. Or, l’autonomie s’apprivoise dès le plus jeune âge, pour s’acquérir tout au long de l’enfance, puis de l’adolescence et même de l’âge adulte. Cela dit, savez-vous qu’il existe plusieurs stades et plusieurs formes d’autonomie ? Élhée s’intéresse ici à l’autonomie physique des bébés de six mois à trois ans, favorisée par sa nouvelle gourde d’apprentissage. Attention… Unboxing en vue !

Pourquoi encourager l’autonomie des bébés  ?

On peut penser que les bébés ne sont pas concernés par l’autonomie. C’est à la fois vrai et faux. Bien sûr, votre nouveau-né, dans ses premières semaines, est entièrement dépendant de vous. Mais, rapidement, en apprenant à faire ses nuits seul (et donc à se rendormir sans vous), en espaçant les tétées (et donc en gérant mieux sa faim), ou en tentant ses premiers déplacements, bébé franchit de nouvelles étapes en direction de l’autonomie.

Pourquoi sont-elles si importantes ? Parce que l’autonomie, par les découvertes, les réflexions, les apprentissages et les réussites qu’elle véhicule, apporte à votre bébé la connaissance de son environnement. Elle lui permet également de gagner en confiance, de développer sa créativité et l’aide à porter plus d’attention, plus tôt, à ce qu’il fait.

Favoriser l’autonomie de bébé : différentes étapes selon son âge

gourde d'apprentissage elhee rose blush

L’autonomie d’un bébé se forge pas à pas, au fil des mois, des acquisitions et des expériences. Par ailleurs, le champ d’action du petit enfant s’élargit en même temps que ses capacités cognitives et motrices.

    • Avant trois mois, on ne parle pas encore d’autonomie et pourtant, les parents peuvent déjà encourager son développement en accompagnant chaque besoin de leur bébé dans la douceur, et ce, pour lui apporter un maximum de stabilité.
      • Entre trois mois et un an apparaissent les premiers signes d’autonomie. Bébé commence à dormir et à s’endormir seul. Doucement, il espace les tétées, tandis que les prémices de la communication verbale se mettent en place. C’est aussi à cet âge que le petit enfant commence à boire seul : au biberon d’abord, puis à l’aide d’une gourde, d’un gobelet ou d’une timbale.
        • À partir d’un an et jusqu’à trois ans environ, de grandes étapes sont franchies en matière d’autonomie : premiers déplacements (sur le ventre, à quatre pattes, ensuite sur ses pieds), premiers mots, initiation de la propreté et découverte du « non ». C’est à cette période également que bébé commence à manger seul, plus ou moins proprement. Pour stimuler ses envies et la découverte des aliments solides, la diversification menée par l’enfant (DMA) est une option.

        Vous le savez, Élhée accompagne vos bébés dès la naissance avec ses bibRonds 150, 240 et 330 ml. Aussi, pour les plus grands, il est temps de découvrir la gourde d’apprentissage Élhée ! Pour toujours plus de gourmandise et d’autonomie !

          Toute nouvelle, toute belle : Élhée présente sa gourde d’apprentissage pour les bébés et les enfants

          la gourde d'apprentissage elhee avec son logo et son capuchon

          Comme son grand frère, le biberon ergonomique et sain fabriqué en France, la toute nouvelle gourde Élhée est : incassable et facile à prendre en main grâce à son corps en silicone souple, mais aussi totalement compatible avec l’apprentissage de l’autonomie grâce à son bec de succion antifuite.

            • Incassable : comme le bibRond, la gourde d’apprentissage Élhée est conçue en silicone de grade médical, 100 % sain et 100 % sûr pour votre enfant. À la fois souple et résistant, ce matériau novateur dispose d’un énorme avantage pour accompagner l’autonomie des jeunes enfants : il supporte tous les traitements sans casser, ni se déformer, ni fêler. La gourde d’apprentissage Élhée peut donc être jetée, écrasée ou laissée tomber : elle ne risque rien et votre enfant non plus.
              • Facile à prendre en main : à la faveur de cette matière étonnante qu’est le silicone souple, la gourde d’apprentissage Élhée peut être utilisée par toutes les mains, même les plus petites. Élhée recommande son utilisation à partir de six mois. Ici, son design exclusif tout en rondeurs, facilite encore les choses, pour une gourde bien calée dans la paume, partenaire de toutes ses premières aventures.
                • Dotée d’un bec de succion antifuite : la gourde Élhée est idéale pour les petits qui souhaitent apprendre à boire comme des grands. Elle permet d’amorcer en confiance, une transition douce entre le biberon de bébé et le verre.

                  La gourde d’apprentissage, un tremplin vers l’autonomie

                  Téter est un besoin physiologique autant qu’un véritable plaisir pour les bébés. Pourtant, de lui-même, votre enfant finira par repousser son biberon et vous faire comprendre qu’il veut essayer autre chose. Parce qu’il vous voit faire, parce qu’il est curieux et parce qu’il veut boire comme les grands maintenant. Au même titre que la chaise haute et l’assiette à ventouse donnent la possibilité à bébé de s’installer à table avec vous pour manger, la gourde Élhée est le nouveau must-have pour son autonomie.

                    • Votre enfant ne reverse plus (ou presque plus) sa boisson.
                        • Légère et facile à emporter, votre enfant peut prendre sa gourde partout avec lui.
                          • Pouvoir faire comme les grands, réduit ses frustrations
                            • Petite soif ou déshydratation, la gourde offre une parfaite contenance, qui laisse l’enfant gérer son besoin de boire de façon autonome.
                              • De l’eau, des jus de fruits pressés, de l’eau fruitée et du lait bien sûr, l’utilisation de la gourde est sans limite (ou presque).

                                Au-delà des équipements et des accessoires qui la favorisent, l’autonomie des bébés et des enfants peut être encouragée par un état d’esprit général, celui de la confiance : confiance en vous et confiance en votre enfant, pour qu’à son tour, il ait confiance en lui-même.

                                boire comme un grand avec la gourde d'apprentissage elhee

                                L’autonomie des enfants à travers le monde

                                Dans certains pays d’Asie ou d’Amérique latine, les jeunes parents utilisent très peu de couches. Ils préfèrent miser sur l’autonomie de leur bébé, pour apprendre la propreté. Aussi appelée hygiène naturelle infantile (HNI), cette méthode écologique et intuitive, basée sur la signalisation des besoins par l’enfant, fait de plus en plus d’adeptes à travers le monde.

                                Aux Pays-Bas, l’enfant, dès son plus jeune âge, est considéré comme une personne à part entière. Ses parents lui laissent donc une grande autonomie, notamment au niveau des décisions qui le concernent pour lesquelles son avis est systématiquement demandé et pris en compte.

                                Enfin, en Allemagne, il n’est pas rare de voir des enfants se déplacer seuls pour aller faire une course ou aller au square. Rien d’étonnant non plus à ce qu’une garderie organise une nuit ou même un séjour à l’extérieur, avec les jeunes enfants et sans leurs parents.

                                En résumé : comment faire pour favoriser l’autonomie de bébé ?

                                • Pratiquer la motricité libre pour stimuler sa curiosité et faciliter les expériences.

                                • Adapter et sécuriser son environnement (rangements bas ou paniers pour que bébé puis rapidement attraper ses jouets seul, matelas au sol pour qu’il puisse aller se coucher quand il est fatigué…).

                                • Encourager les initiatives et valoriser les réussites (bravo  !).

                                • Le laisser gérer son alimentation quand c’est possible (allaitement à la demande, DMA, gourde d’apprentissage…).

                                • Essayer l’hygiène naturelle infantile (HNI).

                                • Guider votre enfant, expliquer lentement, mais toujours en évitant de faire les choses à sa place. 

                                • Toujours se donner le temps et faire preuve autant que possible de patience et de bienveillance.



                                Back to blog
                                1 of 3