Sommeil, câlins, alimentation… Comment renforcer l’immunité de bébé et la vôtre ?

Sommeil, câlins, alimentation… Comment renforcer l’immunité de bébé et la vôtre ?

SOMMAIRE DE L'ARTICLE :

  • Le système immunitaire du bébé : une protection progressive
  • 5 éléments pour renforcer les défenses immunitaires de votre bébé
  • L’appui des médecines naturelles
  • Post-partum : comment protéger et fortifier votre système immunitaire ?
  • Zoom sur la câlinothérapie !

Il fait froid et humide, la nuit tombe vite… L’époque est aux microbes tenaces et aux coups de fatigue soudains. Bronchiolites, rhumes, otites et gastro-entérites sont trop souvent au programme des enfants, quand les parents s’accommodent tout aussi difficilement d’une grippe, d’un rhume ou d’une sinusite. Heureusement, la valse des bactéries ne dure qu’un temps, tandis qu’un certain nombre d’astuces simples et naturelles, aident à booster l’immunité des bébés, des enfants et la vôtre.

Le système immunitaire du bébé : une protection progressive

Le système immunitaire protège l’organisme et lui permet de rester en bonne santé. Pour cela, il utilise plusieurs lignes de défense successives contre les microbes et les virus néfastes.

  • L’immunité innée (on parle aussi de défenses immunitaires congénitales) présente dès la naissance, est la première grande ligne de défense du corps. Elle s’articule autour de la barrière cutanée et des muqueuses, de la réponse inflammatoire et des cellules responsables de la phagocytose (destruction des corps étrangers),
  • L’immunité acquise (il est aussi question de défenses immunitaires adaptatives) est le second rempart du corps, le plus profond. Elle s’installe progressivement durant les premières années de l’enfance grâce au développement des défenses immunitaires (les lymphocytes T) et des anticorps spécifiques (les lymphocytes B), qui permettent à l’organisme de gagner en résistance.

À quel âge bébé profite-t-il d’une pleine immunité ?

À la naissance, le système immunitaire du bébé existe, mais il est immature. Tout au long de la grossesse, le placenta a transmis ses anticorps au bébé et notamment les immunoglobulines G dont le rôle est de combattre les infections bactériennes, virales ou fongiques. On parle d’immunité passive, grâce à laquelle bébé est protégé durant ses premiers mois.

Après la naissance, l’allaitement maintient une transmission régulière et efficace des anticorps maternels, les immunoglobulines A, M et G. De leur côté, les laits infantiles contiennent des vitamines et des nutriments qui participent au bon fonctionnement du système immunitaire et à la mise en place d’un microbiote intestinal sain.

Au fil des rhumes et des poussées de fièvre, le système immunitaire d’un enfant n’est complet et efficace qu’aux environs de sa cinquième année. Durant ce laps de temps, grâce à la mémoire des défenses immunitaires, certaines maladies contractées ne pourront plus être attrapées — l’enfant sera immunisé — tandis que les vaccins et une bonne hygiène de vie viendront apporter une assurance supplémentaire contre les maladies.

Depuis 2001, l’OMS recommande un allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie et sa poursuite en parallèle à la diversification alimentaire, jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus. C’est notamment le cas parce que le lait maternel est riche en anticorps. Au quotidien, l’allaitement ou le tire-allaitement favorise donc la bonne santé des bébés.

5 éléments pour renforcer les défenses immunitaires de votre bébé

Que vous allaitiez ou que vous donniez le biberon, en plus des tétées ou des biberons de lait bus chaque jour, de bonnes habitudes et une bonne hygiène de vie peuvent considérablement augmenter l’immunité de votre bébé.

  • L’alimentation est la clé de voûte d’un système immunitaire performant. D’abord par le lait maternel ou grâce à un lait en poudre adapté puis à travers la diversification alimentaire aux alentours de 6 mois, les aliments, solides ou liquides, apportent à votre bébé les vitamines, les minéraux et les nutriments nécessaires à sa bonne santé. D’ailleurs, savez-vous que le bibROND Elhée vous accompagne, quel que soit le type d’aliment consommé par bébé ? De biberon pour le lait et l’eau, il se transforme en petit pot de compote ou de purée !
  • Un bon sommeil est une autre clé pour un enfant en bonne santé (et de bonne humeur). Dormir à heures fixes offre un sommeil réparateur. De plus, la mélatonine, l’hormone du sommeil et de la régulation des rythmes chronobiologiques, est un antioxydant très efficace pour accompagner le système immunitaire.
  • Le grand air, les promenades en poussette ou les jeux dans le jardin contribuent eux aussi à stimuler les défenses immunitaires des bébés, grâce notamment à la lumière naturelle qui aide le corps à synthétiser la vitamine D, booster d’immunité.
  • Les contacts physiques avec les parents, grands-parents, frères et sœurs à la maison, avec d’autres enfants à la crèche puis à l’école maternelle, mais aussi avec des animaux, permettent l’échange de micro-organismes et de bactéries diverses, qui viennent agrandir le catalogue des éléments reconnus par le système immunitaire de votre enfant.
  • Une bonne hygiène des mains et du nez réduit les risques de maladies et d’affaiblissement pour votre enfant.

Un carnet de vaccination à jour est un autre moyen pour vous, d’accompagner le bon fonctionnement du système immunitaire de votre bébé. En mettant le corps en présence d’un agent pathogène faiblement dosé (rougeole, oreillons, rubéole…) le vaccin aide à sa reconnaissance et au développement des anticorps nécessaires.

L’appui des médecines naturelles

Les médecines traditionnelles et ancestrales le démontrent depuis des siècles, la santé est dans les plantes. Pour votre bébé aussi, il est possible d’utiliser leurs bienfaits comme booster d’immunité.

Les plantes

L’aromathérapie offre une large palette d’huiles essentielles et d’hydrolats, tandis que la phytothérapie se concentre plutôt sur les plantes préparées en tisanes et en décoctions. L’homéopathie utilise quant à elle, diverses dilutions de souches végétales, minérales et plus rarement animales utilisées pour la préparation des granules.

  • Pour les bébés

    Les huiles essentielles avant 3 ans doivent être utilisées avec précaution et sont strictement interdites avant 3 mois. En diffusion ou en massage, incorporée à une huile végétale (amande douce, abricot, avocat…) le thym à linalol ou à thujanol, la lavande vraie et fine ou encore l’eucalyptus radiata, le tea tree ou le ravintsara, peuvent être bénéfiques dès les premiers froids.

    Les hydrolats peuvent être dilués dans le bain, vaporisés ou appliqués sur la peau à l’aide d’un coton. Les incontournables thyms à linalol ou à thujanol sont ici aussi utilisés.

    Les tisanes peuvent être données au biberon, tiède ou froid, dès 6 mois et même pour certaines, consommées pendant l’allaitement pour un partage des bienfaits entre la mère et son enfant.

    L’homéopathie peut généralement être utilisée dès la naissance sous avis médical. Parmi les remèdes les plus connus, echinacea angustifolia aide à renforcer les défenses immunitaires tout au long de l’hiver.

 

  • Pour les enfants

    Les huiles essentielles autorisées pour les enfants entre 3 et 6 ans sont plus nombreuses. Le gingembre et la myrte viennent par exemple s’ajouter aux autres plantes pour aider votre enfant à rester en bonne santé.

    Les hydrolats peuvent, à partir de 3 ans, être utilisés par voie orale. Les eaux florales de sarriette, de myrte ou de géranium se consomment par exemple, diluées dans un peu d’eau.

Les probiotiques

Ceux que l’on appelle les probiotiques sont en réalité des bactéries vivantes, naturellement présentes dans certains aliments comme les yaourts fermentés, les cornichons ou la choucroute crue, mais aussi dans médicaments et compléments alimentaires. Ils participent à la bonne santé du corps et maintiennent l’équilibre de la flore intestinale, laquelle a un impact direct sur la digestion et la fonction immunitaire. Les probiotiques peuvent donc être utiles en cas de changements alimentaires, après une gastro-entérite ou la prise d’antibiotiques.

Savez-vous ce qu’est le microbiote intestinal ? Avec près de 10 milliards de bactéries, de champignons et de levures, il peuple naturellement nos intestins. Aussi appelé flore intestinale, le microbiote se forme dès la naissance, accompagne la digestion des aliments, protège le système digestif tout entier et aide le système immunitaire à se développer et à bien fonctionner. Au titre de « deuxième cerveau », l’intestin et le microbiote qu’il héberge, auraient également un impact sur l’humeur et le niveau de stress.

Post-partum : comment protéger et fortifier votre système immunitaire ?

En tant que nouvelle mère, vos besoins énergétiques sont accrus. Vous devez être plus vigilante, plus active, vous avez moins de temps pour vous reposer, et, en même temps, vous devez vous remettre de votre accouchement.

Pour vous chouchouter et renforcer naturellement votre protection face aux maux de l’hiver, appliquez les mêmes recommandations que celles faites à votre enfant. Massages aux huiles essentielles, tisanes protectrices ou homéopathie ciblée, tout en gardant à l’esprit ces trois piliers.

  • Bien manger : l’alimentation est votre première médecine. C’est en vous offrant chaque jour une assiette variée composée de viande, de poisson, de légumes ou de fruits colorés, que vous vous assurez une meilleure santé.
  • Bien dormir : un bon repos favorise l’assimilation. En dormant bien, vous réduisez le stress et vous permettez à votre corps, comme à votre système immunitaire, de se rétablir plus vite. Pour vous aider, pensez aussi à tester la méditation, le yoga ou la marche douce.
  • Bouger : l’exercice physique aide à s’oxygéner et favorise la bonne circulation du sang. Dès que possible, sortez, bougez, activez-vous à l’extérieur, au grand air. Votre système immunitaire n’en sera que plus performant.

Des superaliments qui vous veulent du bien

Qu’il s’agisse de renforcer l’immunité de bébé ou la vôtre, bien manger fait partie des premières clés à exploiter. Aussi, il existe quelques superaliments à toujours avoir sous la main pour booster ses défenses :

  • les probiotiques,
  • les agrumes pour leur vitamine C,
  • les baies de sureau riches elles en vitamine C, calcium, magnésium, fer, et zinc,
  • le thé vert antioxydant,
  • l’ail antibactérien,
  • les fruits secs, graines de tournesol, noisettes ou amandes, riches en oméga-3 et en zinc,
  • le cacao et ses polyphénols antioxydants,
  • la spiruline, riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments,
  • les produits de la ruche (miel, pollen et propolis).

Aussi, pensez à vous, chouchoutez-vous et prenez soin de vous. Dormez pendant les siestes de votre bébé, lisez un roman passionnant, massez-vous (les pieds, ça fait un bien fou !) ou laissez libre cours à vos pensées. Le bien-être fait partie des solutions pour soutenir votre immunité.

Zoom sur la câlinothérapie !

Les câlins, tout le monde en a besoin. Les différentes campagnes #freehugs en témoignent.

  • Les câlins font du bien au moral : câliner et se faire câliner libère de l’ocytocine, l’hormone de l’amour, de l’endorphine, l’hormone du bien-être et de la dopamine, l’hormone du plaisir.
  • Les câlins renforcent la confiance en soi.
  • Les câlins font baisser les niveaux de stress et d’anxiété capables à eux seuls de diminuer l’immunité.
  • Les câlins participent à l’efficacité des défenses immunitaires.

Si l’apaisement est immédiatement visible quand vous câlinez votre bébé, des données scientifiques viennent appuyer le fait que la tendresse atténue les symptômes de la maladie. Pourquoi ? Parce que le câlin connecte les humains entre eux et agit naturellement comme une forme de « prévention » face à certaines bactéries.

Retour au blog
  • Élhée : la parenthèse lactée

    Élhée : la parenthèse lactée

    C'est en 2019 qu'Élhée fait son entrée dans le petit monde du biberon. Aussitôt remarquée pour son exigence, la qualité de conception de son biberon physiologique et son regard neuf...

    Élhée : la parenthèse lactée

    C'est en 2019 qu'Élhée fait son entrée dans le petit monde du biberon. Aussitôt remarquée pour son exigence, la qualité de conception de son biberon physiologique et son regard neuf...

  • Coffret de biberons : combien de biberons anti-colique acheter pour mon bébé ?

    Coffret de biberons : combien de biberons anti-...

    Les biberons anti-colique Élhée peuvent être utilisés dès la naissance, en complément ou non, de l'allaitement. C'est pourquoi la marque vous propose de découvrir en exclusivité, ses coffrets de biberons...

    Coffret de biberons : combien de biberons anti-...

    Les biberons anti-colique Élhée peuvent être utilisés dès la naissance, en complément ou non, de l'allaitement. C'est pourquoi la marque vous propose de découvrir en exclusivité, ses coffrets de biberons...

  • Le post-partum et les défis qui vous attendent

    Le post-partum et les défis qui vous attendent

    Fatigue, saignements, baby clash ou même dépression, les défis du post-partum sont nombreux et souvent méconnus. Mais, avez-vous déjà entendu parler du Mois d'or ? Cette pratique ancestrale recèle bien...

    Le post-partum et les défis qui vous attendent

    Fatigue, saignements, baby clash ou même dépression, les défis du post-partum sont nombreux et souvent méconnus. Mais, avez-vous déjà entendu parler du Mois d'or ? Cette pratique ancestrale recèle bien...

1 de 3