Devenir parents : ce qui change à la naissance d’un enfant - Élhée

Devenir parents : ce qui change à la naissance d’un enfant

La naissance de votre enfant, on vous l’a décrite comme merveilleuse, unique et inoubliable. On ne vous a pas menti. Par contre, ce que l’on ne vous avait pas vraiment dit, c’est que devenir parents remet tout en question ou presque. De vos habitudes de sommeil à votre relation de couple, tout change. En parallèle, il faut tout apprendre ; des premiers biberons à donner, jusqu’à un niveau inédit de patience à trouver. Eh oui ! La naissance d’un enfant est un grand chamboulement. Mais, 9 mois pour devenir parents, est-ce réellement suffisant ?

SOMMAIRE : 

Une décision de couple et un acte d’amour

Tomber enceinte, faire un enfant, avoir un bébé, devenir parents… Si donner la vie s’exprime par de multiples expressions, la décision se prend à deux, en tête-à-tête et sans intervention extérieure. En désir d’enfant, mais sans avoir trouvé l’âme sœur, vous avez eu recours à la PMA ? Le choix de devenir parent s’est donc joué entre vous et vous-même, dans l’intimité de votre cœur.

9 mois pour devenir parents, est-ce vraiment suffisant ?

Fonder une famille et passer, à la maison, de deux à trois (ou plus) est un véritable bouleversement, une tempête, mais pas dans un verre d’eau : dans votre vie tout entière. Alors, c’est vrai, vous profitez de 9 mois pour vous préparer à devenir parents, ensemble. Mais est-ce suffisant ? Est-ce que ces quelques mois qui passent comme quelques semaines, vous permettront de trouver toutes les réponses à vos questions et toutes les clés des défis qui vous attendent ?

Devenir parents s’apprend et prend du temps. Ainsi, vous pouvez débuter votre initiation à la parentalité dès les premières semaines de grossesse par la lecture de livres et d'articles comme celui-ci, en accueillant les témoignages d’autres parents, ou en interrogeant les vôtres par exemple.

Pourtant, il n’est pas impossible qu’une fois bébé né, vous vous sentiez désemparés. Même à deux, même minutieusement préparés, même bien entourés. Ici, il existe un adage que l’équipe Élhée apprécie pour l’avoir expérimenté : « On ne nait pas parent, on le devient » (merci Françoise Dolto). Aussi, faites-vous confiance et n’ayez pas peur d’avancer main dans la main, de tâtonner, de reculer aussi parfois, pour mieux sauter.

Face aux doutes, cultiver la bienveillance

etre a la fois couple et parents

En tant que parent, rien n’est plus normal que de douter. Si cela ne vous arrivait pas avant, vous risquez de devoir vous familiariser avec cette émotion. « Est-ce que qu’on fait comme ça ? » « Est-ce que je dois l’emmener chez le médecin maintenant ? » « Est-ce que j’en fais trop ? Ou pas assez ? » « Est-ce que mon bébé est heureux ? Est-ce qu’il mange/dort/bois/digère/grandit… bien ? » Bref, vous l’avez compris, il est temps d’accueillir les questions comme elles viennent et de faire confiance à votre instinct de parent, même nouveau, même inexpérimenté.

Pour y parvenir, évitez toute comparaison et ne répondez pas aux injonctions. Laissez de côté ce que font les autres parents, ce qu’ils pensent, ce qu’ils disent et la façon dont ils voient les choses. Vous êtes les parents de votre enfant et en dehors des avis qui comptent pour vous, seuls les vôtres sont précieux.

En parallèle, n’ayez pas peur et encore moins honte de demander de l’aide quand vous en ressentez le besoin. Vos parents, beaux-parents, vos amis et le personnel médical que vous côtoyez tout au long des premiers mois de vie de bébé, peuvent vous conseiller.

Enfin, pour faire face aux doutes, cultivez la bienveillance envers vous-même. Soyez attentifs à vos propres besoins et gardez en tête qu’en tant que maman et papa, vous débutez. Devenir parents est un apprentissage constant qui demande de savoir se remettre en question et de faire preuve de confiance en soi. En tant que mère, la matrescence est d’ailleurs un état à part entière.

Relation parents-bébé : composer avec la fatigue et le stress

Une fois votre bébé né, vous vous direz que jamais avant, vous n’aviez été fatigués. D’emblée, les nuits sont courtes et les réveils fréquents. Rapidement, l’attention est permanente et le souci fréquent. Omniprésente, la fatigue peut se transformer en épuisement physique, moral et émotionnel.

Devenir parents et développer des trésors de patience

En tant que parents, vous apprendrez vite que certaines choses sont et resteront, hors de votre contrôle. Si bébé refuse de dormir, vous n’y pouvez pas grand-chose. Vous ne pouvez qu'attendre, pour pouvoir dormir, vous aussi, ou pour travailler. Au fil du temps, la parentalité vous demandera de déployer toujours plus de patience, notamment aussi, quand il faudra répéter, répéter et encore répéter, ou faire et refaire… sans perdre patience !

Avoir un enfant et travailler sa polyvalence 

Devenir parents, c’est aussi apprendre à faire plusieurs choses en même temps. Bercer et ranger, porter et travailler, donner le biberon et téléphoner… pas toujours par choix et souvent par nécessité. Au fil des mois, vous découvrirez aussi l’art de devoir gérer travail, crèche, cantine et rendez-vous médicaux dans la même journée, ou encore le bonheur de garder votre enfant tout essayant de conserver une vie sociale indépendante. #multitasking

C'est ici que le biberon incassable est particulièrement intéressant ! Vous le lâchez, il roule. Vous le laissez tomber, il rebondit. Et si vous voulez, bébé peut s'occuper en jouant avec son capuchon.


Découvrir la parentalité et se muer en rois de l’organisation

La naissance d’un bébé s’accompagne de la délivrance d’un agenda millimétré. En effet, si vous le pouvez, profitez de la période de grossesse pour dormir et vivre comme vous l’entendez. Une fois votre bébé né, les rendez-vous seront presque aussi nombreux que les réveils, sans compter les visites de vos proches. De plus, il vous faudra compter avec les heures de repas et de sieste, et chercher la mention « kids friendly » au restaurant, ou sur votre lieu de vacances.

Devenir parents et trouver sa place au sein du couple devenu famille

Lorsque vous vous êtes installés ensemble, il vous a peut-être fallu un certain temps pour trouver votre rythme, votre équilibre à deux. Avoir un enfant va tout remettre en question, au moins momentanément. Les horaires ne sont plus les mêmes, vos obligations et vos préoccupations non plus. D’ailleurs, depuis que vous êtes parents, vous êtes différents. Plus fatigués, plus soucieux, vous avez aussi beaucoup moins d'intimité. Pour passer sereinement du mode couple au mode famille, certains se réservent une soirée par semaine ou un week-end par mois, tandis que d’autres préfèrent prendre quelques minutes chaque jour, pendant la sieste par exemple. À vous de trouver votre nouveau fonctionnement.

5 qualités de parent dont vous pourrez bientôt vous vanter

9 mois pour devenir parents
  • L’observation

À compter du jour de naissance de votre enfant, vous allez développer un sens de l’observation (et de l’attention) extrêmement précis. Aucun mouvement, aucune respiration, puis, plus tard, aucune action ni aucun déplacement n’échapperont à votre vigilance.

  • L’écoute

À l’instar de Superwoman, dès les premiers instants, vous serez capable de percevoir la respiration et de reconnaître les pleurs de votre bébé, où que vous soyez. Ce sera tout particulièrement le cas la nuit, quand il sera couché seul dans son lit.

  • La créativité

Un don obligatoire avec un bébé ! Parce que vous voudrez le faire rire, le distraire ou le détourner d’une grosse colère, mais aussi parce que vous aurez oublié son doudou ou son sac à langer, vous devrez être créatifs dans bien des situations. Comiques, conteur, chanteuse… à vous la vie d’artiste !

  • La flexibilité

Personnalité, besoins, communication ou circonstances exceptionnelles, la parentalité vous en fera voir de toutes les couleurs et vous devrez vous adapter pour éviter l’excès de stress et avancer.

  • Et la motricité !

D’un côté, vous apprendrez à enfiler un body par la tête avec douceur et à fixer une pression d’une seule main. De l’autre, vous saurez visser la bague du biberon à deux doigts et soutenir bébé dans son bain d’une seule main. Vous passerez aussi beaucoup plus de temps accroupis sur un tapis pour découvrir et jouer. C’est le développement de la mobilité.

L’expérience de la parentalité offre à chacun l’opportunité d’enrichir sa palette de rôles à jouer. Amoureuse, parent, sportif ou professionnel(le) dans un domaine particulier, chaque facette se combine aux autres pour créer un tout, qui fait la richesse de votre personnalité.

Toute la difficulté réside dans la recherche d’un équilibre qui vous donne la possibilité de jongler avec ces multiples casquettes et responsabilités tout en restant un parent épanoui, heureux et un serein au quotidien.

call-to-action-collections

Retour au blog
  • Comment coucher bébé en toute sécurité dans son lit ou pour la sieste ? - Élhée

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

  • Faut-il donner le biberon chaud ou froid ? - Élhée

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

  • Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter les coliques ? - Élhée

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

1 de 3