Congeler du lait maternel : intérêt, quantités, méthode… - Élhée

Congeler du lait maternel : intérêt, quantités, méthode…

Le lait maternel est un véritable élixir de vie pour les tout-petits !


Il les protègent des infections et des maladies. Saviez-vous que le colostrum, premier lait produit par le corps après l’accouchement, voire dès la fin de la grossesse, contient une concentration très élevée d'anticorps, ainsi que d'autres nutriments essentiels pour renforcer les défenses immunitaires de votre nouveau-né ?


Préserver ce précieux liquide est donc une idée parfaitement rationnelle, au vu des avantages qu’il présente. Et pour cela, quoi de mieux que la congélation


Mais quels sont précisément les avantages d’un tel procédé lorsqu’il s’agit de lait maternel ? 🤨 Et surtout, quelles quantités congeler pour être sûr que bébé ne manque de rien à chaque tétée ? 


Voyons d’abord quel est l’intérêt de congeler votre lait puis penchons-nous ensemble sur le nombre de doses de lait maternel que vous pouvez mettre au congélateur au fil des mois. 


SOMMAIRE

4 bonnes raisons de congeler son lait maternel !

  1. Faire face aux montées de lait survenant en dehors des heures de repas
  2. Stocker les excédents de lait exprimé si vous tire-allaitez
  3. Offrir du lait maternel à bébé sans allaiter au sein (merci biberon !)
  4. Permettre à d’autres personnes de donner du lait maternel, même en votre absence !

Bon à savoir…

Ce qu’il faut savoir avant de congeler votre lait maternel

Quelle quantité de lait maternel congeler ?

Dans quoi congeler le lait maternel ?

Quelle durée de conservation respecter pour du lait maternel congelé ?

➔ Dans un freezer

➔ Dans un congélateur de type réfrigérateur (à tiroirs)

➔ Dans un congélateur de type coffre

En résumé

 

4 bonnes raisons de congeler son lait maternel !


Le lait maternel aide à prévenir les infections respiratoires, gastro-intestinales et bien d'autres maux. Il agit un peu comme une armure naturelle pour bébé, le protégeant des agents pathogènes extérieurs.


Il favorise de plus son bon développement grâce aux protéines, graisses et glucides adaptés qu’il contient. Enfin, il est généralement plus facile à digérer que les laits industriels, ce qui réduit le risque de coliques et de reflux.


Enfin, ajoutons que le lait maternel est écologique ! Il est produit naturellement par le corps de la mère, et ne nécessite donc pas de fabrication, de transport ou d'emballage, réduisant ainsi l'impact environnemental… 🚚


Constituer une réserve de ce lait magique en le congelant vous permet, de plus, de : 

 

Faire face aux montées de lait survenant en dehors des heures de repas 


Chez certaines femmes, les montées de lait peuvent s’avérer douloureuses et se produire une dizaine de fois par jour, en dehors des heures de repas habituelles de bébé. 


Si votre enfant dort ou n’a pas faim, et que vous sentez une montée de lait arriver, vous pouvez être gênée et éprouver le besoin d’exprimer votre lait pour davantage de confort (ou prévenir l'engorgement mammaire dans les formes les plus extrêmes).

 

Stocker les excédents de lait exprimé si vous tire-allaitez


Il est possible de stocker le lait exprimé et non consommé par bébé afin de vous constituer une réserve. Cela permet non seulement d'éviter le gaspillage mais aussi de garantir la disponibilité de lait maternel en toutes circonstances ! (Reprise du travail, absence ponctuelle, etc.). 


Certaines femmes ont tendance à produire en abondance.


Si vous tirez 100 ml par sein, mais que bébé ne boit que 150 ml, pensez donc à congeler les 50 ml de lait restant !


Vous pourrez de cette façon compléter un biberon de lait frais avec ce reliquat le jour où votre enfant aura bon appétit. (En revanche, si bébé ne termine pas son biberon, vous ne pourrez pas congeler le lait non bu puisqu’une partie de la préparation sera constituée de lait décongelé.)


Sur le même sujet : Allaitement mixte : comment relancer votre lactation ? 


Offrir du lait maternel à bébé sans allaiter au sein (merci biberon !)


Congeler votre lait maternel vous permet de nourrir votre enfant sans avoir recours au lait en poudre, en lui proposant non pas le sein, mais le biberon. Notez que cette action aura comme conséquence de réduire votre production de lait dans la mesure où la lactation ne sera plus stimulée, à moins d’utiliser un tire-lait pour la préserver. 


Le tire-allaitement est une solution idéale pour les femmes ne désirant pas allaiter au sein ! 🍼

congeler le lait maternel


Article en lien : Sevrage : comment passer de l’allaitement au biberon ?

 

Le saviez-vous ?

Une baisse soudaine de la lactation peut survenir pour diverses raisons : retour de couche, fatigue générale, carences, tétées au sein trop espacées (pour cause de douleurs, d’un besoin d’indépendance ou d’une reprise du travail…). Proposer le sein à votre bébé régulièrement et opter pour un allaitement à la demande demeurent les moyens les plus sûrs de maintenir une lactation efficace tout en favorisant une bonne hydratation de votre enfant. 

 

Permettre à d’autres personnes de donner du lait maternel, même en votre absence !

La constitution d'une réserve de lait maternel est également intéressante pour les mamans envisageant de retourner au travail ou dont le congé maternité arrive à échéance. Vous aurez ainsi la garantit que votre bébé disposera de quoi boire et qu’une tierce personne pourra lui offrir son repas même en votre absence, et ce, grâce à un biberon.


Lire aussi : 7 astuces bienveillantes pour faire accepter le biberon à un bébé allaité


Bon à savoir…


Il est essentiel de noter la date de chaque expression sur le contenant avant de le placer au congélateur pour vous assurer de respecter les limites de conservation.


Ce qu’il faut savoir avant de congeler votre lait maternel 


Nous vous conseillons de congeler de petites quantités de lait et d’éviter de grouper plusieurs tirages, bien que cette action ne présente pas de risque en elle-même. Mais il sera en effet plus facile de dater le contenant si celui-ci ne présente pas des laits d’âge différent.


Sachez que vous ne pourrez jamais recongeler du lait décongelé et qu’une quantité trop importante a plus de chances de ne pas être bu (et donc d’être perdue). 


Pour autant, veillez à congeler puis décongeler des portions suffisantes afin de rassasier votre enfant. Si celui-ci pleure à la fin du repas et semble chercher la tétine, c’est probablement que son estomac demande un supplément ! 


En résumé, Il est recommandé de conserver votre lait en petites quantités, idéalement moins de 120 ml, ce qui équivaut à la taille d'un biberon. Cette approche permet de réduire le gaspillage en décongelant précisément la quantité nécessaire.


Quelle quantité de lait maternel congeler ? 


Il n’existe pas de “normes” en matière de femmes. 😉 Votre lactation et votre maternité ne peuvent donc pas être comparées avec celle de votre collègue, voisine, sœur ni même celle de votre mère !


Néanmoins, voici une idée des quantités de lait que vous serez peut-être en mesure de congeler si vous choisissez de tire-allaitez exclusivement :

 

- 50 à 90 ml de lait par pot le deuxième mois uniquement


Les premières semaines, il est recommandé de ne pas tirer votre lait car cette action n’est pas aussi efficace que l’allaitement pour instaurer la lactation. Vous ne pourrez donc évidemment pas le congeler. 


Mais à partir du 2nd mois, vous pouvez commencer à tirer de petites portions, afin de mieux gérer votre stock tout en minimisant les pertes éventuelles. Cette quantité est idéale pour répondre aux besoins de votre tout-petit. Il se peut que vous produisiez plus, bien que la tendance les premières semaines soit plutôt de fournir un lait gras très nutritif, moins abondant que les semaines suivantes.

 

- 150 ml les mois suivants, en fonction de votre production 


À mesure que votre bébé grandit et que votre production de lait s'ajuste, vous pouvez augmenter la quantité de lait que vous congelez. Une portion de 150 ml peut être suffisante pour la plupart des repas de votre bébé. Si vous donnez le sein, tirez plutôt votre lait après la tétée. Bébé pourra ainsi prendre sa part et vous, récolter ce qui reste, et non l’inverse. 😉

 

- 200 ml au-delà de 3-4 mois, en fonction de votre production 


Lorsque votre bébé atteint l'âge de 3 à 4 mois et plus, vous pouvez envisager de stocker des portions de 200 ml, toujours en fonction de votre production (soit 100 ml par sein). Cette quantité est généralement adéquate pour satisfaire l'appétit croissant de votre bébé. Si tel n’est pas le cas, il est possible de couper du lait en poudre avec du lait maternel pour augmenter la dose…

 

Dans quoi congeler le lait maternel ?

Le lait maternel peut se congeler soit dans un contenant en verre, de préférence teinté, soit dans des sacs de congélation spécialement conçus pour le lait maternel et sans Bisphénol A, ou encore dans un biberon en silicone médical Elhée transformé en un petit pot de conservation hermétique grâce à son opercule. 


Le principal est de garantir l'herméticité du contenant pour une conservation optimale.



Quelle durée de conservation respecter pour du lait maternel congelé ?


Saviez-vous que la durée pendant laquelle vous pouvez conserver du lait maternel congelé dépend en grande partie du type de congélateur que vous utilisez ? Voici des recommandations spécifiques en fonction du type d’équipement dont vous disposez :


  • Dans un freezer 


Le lait maternel peut être conservé jusqu'à 3 mois dans un freezer. Il est important de s'assurer régulièrement que le freezer maintienne une température constante de -18°C pour garantir la consommabilité du lait.



  • Dans un congélateur de type réfrigérateur (à tiroirs) 


Dans les congélateurs intégrés aux réfrigérateurs, le lait maternel peut être conservé jusqu'à 4, voire 6 mois. Ces congélateurs ont généralement une température plus basse que les freezers autonomes, ce qui augmente légèrement la durée possible de conservation.


  • Dans un congélateur de type coffre 


Les congélateurs de type coffre offrent une durée de conservation maximale, jusqu'à 12 mois, à condition que la température soit maintenue à - 20 °C, voire moins.


Ces recommandations sont basées sur des lignes directrices générales. Si vous avez des préoccupations particulières concernant la conservation de votre lait maternel, notamment en cas de prématurité ou de problèmes de santé du bébé, il est judicieux de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils spécifiques à votre situation.



En résumé

Vous êtes maintenant expert·e en congélation de lait maternel ! Gardez ces connaissances à l'esprit et profitez de votre aventure de maternité, car chaque goutte de lait compte…  À tel point que procéder à leur congélation peut vous permettre de faire face à toute sorte d’imprévus ou de situations (sortie de dernière minute, envie soudaine de passer le relais, montée de lait douloureuse, allaitement mixte, etc.). Bonne congélation ! 🧊

→ Et maintenant, devenez un·e pro en décongélation de lait maternel ! 

Retour au blog
  • Comment coucher bébé en toute sécurité dans son lit ou pour la sieste ? - Élhée

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

  • Faut-il donner le biberon chaud ou froid ? - Élhée

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

  • Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter les coliques ? - Élhée

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

1 de 3