Quand coucher un bébé après un biberon ? - Élhée

Quand coucher un bébé après un biberon ?

L’arrivée d’un nourrisson chamboule le quotidien des adultes devenus parents. Si certains bébés font rapidement leur nuit, d’autres se réveillent parfois longtemps et demandent alors à boire un biberon avant de se rendormir… 

Mais le phénomène soulève d’ultimes questions : 

  • Quand recoucher bébé après son biberon ?
  • Faut-il l’allonger immédiatement ?
  • Ou attendre qu’il ait digéré une partie du lait administré ?

 Nous allons tâcher de vous répondre au mieux pour alléger vos inquiétudes.

 

SOMMAIRE :


Un rituel de coucher différent en fonction de l’âge de votre bébé 

L'heure du coucher d’un bébé - biberon ou non - dépend de plusieurs facteurs, le plus important étant sans conteste l’âge… 

Les nouveau-nés ont en effet des besoins de sommeil très différents de ceux des bébés plus âgés. Généralement, votre tout-petit aura besoin de dormir entre 14 et 17 heures par jour, tandis qu’un bébé de six mois aura plutôt besoin de 12 à 14 heures de sommeil journalières.

 

Quand coucher un nouveau-né après un biberon ? 

Étant donné que les nouveau-nés se nourrissent souvent toutes les deux à trois heures, il est fréquent qu’ils se réveillent la nuit pour réclamer à boire un biberon… Fort heureusement, ils ont aussi tendance à se rendormir facilement après avoir tété. 

Si tel est le cas, vous pouvez le garder dans vos bras durant 30 minutes afin d’éviter tout risque de reflux. Ce dernier vous obligerait à changer votre enfant endormi en pleine nuit, ce qui est tout sauf une balade de santé.

 

De manière générale, il est important d'observer le comportement de votre bébé pour répondre au mieux à ses besoins. Si l’enfant se débat et proteste, cela signifie peut-être qu’il souhaite regagner son lit… Le bercer peut aider à le calmer. Sinon, déposez-le dans son lit mais restez à ses côtés une petite demi-heure par mesure de précaution.

 

Quand coucher un bébé de moins de six mois après un biberon ? 

Si votre bébé est un peu plus âgé et qu'il a commencé à espacer ses repas, vous pourriez vouloir lui donner un peu de temps pour digérer avant de le recoucher. 

Là encore, il est recommandé d'attendre 30 minutes avant de coucher un bébé de plus de trois mois après chaque biberon avalé. Cela lui permet de digérer une partie du lait et minimise le risque de régurgitation.

  

Il est également important de noter que chaque bébé est différent et que certains bébés peuvent avoir des préférences différentes en matière de sommeil. Certains bébés peuvent préférer être couchés immédiatement après avoir mangé, tandis que d'autres peuvent avoir besoin d'un peu plus de temps pour digérer. 

La quantité de lait contenu dans le biberon peut également jouer un rôle. Si votre bébé se réveille par habitude et demande à boire un biberon pour se rassurer (et non parce qu’il a faim), il est préférable de limiter la quantité de lait absorbé pour prévenir l’apparition d’éventuels maux de ventre.

 

Comment convaincre bébé que boire un biberon après l’heure du coucher n’est plus d’actualité ? 

Qu’il est bon ce petit biberon tiède chauffé par maman ou papa à trois heures du matin. Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres… En l'occurrence, celui des parents. La première des choses à faire pour s’extraire de ce cercle vicieux est d’énoncer clairement les règles avec votre enfant.

 

Utilisez si besoin un grand tableau blanc ou une feuille de papier que vous aimanterez sur votre frigo ou encadrerez directement dans sa chambre. Cette conversation peut avoir lieu aussi souvent que nécessaire, afin que bébé comprenne bien que le biberon passé l’heure du coucher n’a plus lieu d’être !

 

Bien entendu, votre enfant ne doit pas avoir faim. Ou sa demande sera légitime. Il est donc important de veiller à ce que les repas du soir soient suffisamment consistants (et appétants !) pour limiter le risque de réveils nocturnes. 

 

Besoin d’aide pour allaiter sans stress ?
Consultez notre guide pour réussir votre tire-allaitement.
LIRE LE GUIDE

 

call-to-action-collections

 

En cas de biberon la nuit, quelques précautions sont à retenir ! 

Pour l’heure et en attendant que les choses s’améliorent, veillez à observer ces quelques règles simples (mais essentielles) pour garantir la sécurité de votre bébé : 

 

1. Branchez un babyphone 

Le babyphone est un équipement utile pour surveiller ce qui se passe dans la chambre de votre enfant. Pour rappel, il est conseillé de placer le lit ou le berceau dans votre chambre les six premiers mois. Mais la journée, le recours à un babyphone vous rassurera si vous êtes dans le salon au moment des siestes. 

Il existe des modèles connectés avec caméra qui vous offrira la vue sur votre enfant directement sur votre téléphone. 

Le babyphone se compose généralement de deux unités : une unité qui reste dans la chambre de votre bébé et une unité portable que vous pouvez emporter avec vous. 

Pratique, n’est-ce pas ?

 

2. Restez à proximité 

Une fois que le biberon de votre bébé a été entièrement avalé par votre petit·e glouton·ne, vous devriez rester près de lui après lui avoir fait faire son rot. Ce temps de veille permet d’être certain que bébé ne régurgite pas ou ne développe pas de coliques liées à une accumulation d’air dans l’estomac. 

Pour plus de confort et trouver le temps moins long, vous pouvez placer un fauteuil confortable non loin du lit de votre enfant. Profitez-en pour vous détendre et lire la suite d’un bon thriller inachevé ! 🛋️

 

3. Couchez bébé à plat et sur le dos 

Les pédiatres et les maternités recommandent de toujours coucher votre bébé sur le dos pour minimiser le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Ne placez jamais votre sur le ventre, ni sur le côté, sans être présent.

 

Si en revanche, vous retrouvez votre enfant sur le ventre après l’avoir placé sur le dos, assurez-vous que sa tête soit bien dégagée. Ne soyez pas trop inquiet : un enfant capable de se tourner dans un sens en étant endormi sera capable de revenir seul à sa position initiale. 😉

 

4. Dégagez l’espace autour de votre bébé endormi 

Il est également important de s'assurer que le lit de votre bébé est sûr et qu'il n'y a pas d'objets ou de couvertures dans le lit qui pourraient obstruer les voies respiratoires de votre bébé. Évitez les peluches 🧸, couettes, jouets jusqu’à au moins six mois.

 

Ne cédez pas non plus au marketing des marques !

Les tours de lits ❌, qu’ils soient plats, tressés, ou sous forme de boudins, accroissent le risque de MSN de façon drastique. 75% des cas sont d’ailleurs liés à la présence d’objets mous dans le lit de l’enfant.

 

5. Optez pour un lit aux normes 

Le lit où vous recouchez votre bébé après chaque biberon doit répondre aux normes actuelles. Si vous avez choisi d’investir directement dans un lit à barreaux à la place d’un berceau, sachez que celui-ci devra être équipé de barreaux espacés d’au maximum 6,5 cm et répondre à la norme NF EN 716. 

Les lits montessori peuvent convenir aux enfants les plus précoces dans leur apprentissage dès 3 mois. Les sommiers de ces lits étant placés au ras du sol, il vous faudra vous pencher davantage pour prendre votre enfant dans les bras.

 

En cas de réveils fréquents, cela peut rapidement devenir contraignant. A contrario, votre enfant pourra aller se recoucher seul sans votre aide en grandissant si le besoin de boire un biberon la nuit persiste.

 

6. Privilégiez les biberons anti-régurgitation 

Si bébé boit la nuit, le risque de régurgiter est, malgré toutes vos précautions, bien présent. L’utilisation d’un biberon anti-régurgitation réduit considérablement le risque de développer un reflux pouvant s’avérer douloureux pour bébé. 

Nos modèles de biberons en silicone de grade médical sont plus sains que la plupart des biberons traditionnels du marché car ils ne génèrent pas de particules microplastiques. Un phénomène amplifié chaque fois que vous faites chauffer un biberon au micro-ondes ou au bai marie… De plus, 3 types de tailles sont disponibles et vous permettent ainsi de nourrir bébé jusqu’à son sevrage !

 

🍒Cerise sur le gâteau : la tétine physiologique de nos biberons offre à votre enfant la sensation d'une tétée au sein, comme si vous l’allaitiez. 

 

Pour découvrir notre gamme de biberons colorés et doux comme la peau de votre bébé, visitez notre boutique en ligne ! 

 

En résumé : coucher bébé après un biberon n’est pas risqué si bébé est sous bonne surveillance

 

  • De manière générale, l’heure du coucher varie en fonction de l'âge du nourrisson. Mais un enfant de moins de six mois se réveillant la nuit pour boire un biberon (ce qui s’avère normal chez tous les nourrissons) aura intérêt à être gardé dans vos bras pendant environ 20 minutes après avoir bu.

 

  • N’oubliez pas d’appliquer les consignes de sécurité énoncées dans cet article chaque fois que vous couchez votre bébé après un biberon.

 

  • Il arrive que les mois passent et qu’un enfant ne fasse pas ses nuits. Si le biberon devient incontournable pour se rendormir, nous vous conseillons d’en discuter sérieusement avec lui, sans gronderie, afin de l’aider à grandir. Une consultation auprès d’un·e psychologue spécialisé·e peut également être une solution temporaire pour améliorer la situation. 

 

Retour au blog
  • Comment coucher bébé en toute sécurité dans son lit ou pour la sieste ? - Élhée

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

    Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

    Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

  • Faut-il donner le biberon chaud ou froid ? - Élhée

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

    Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

    La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

  • Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter les coliques ? - Élhée

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

    Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

    Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

1 de 3