Béance dentaire : adopter la tétine physiologique en prévention - Élhée

Béance dentaire : adopter la tétine physiologique en prévention

Souvent observée sur les dents de devant, entre la mâchoire inférieure et celle du haut, la béance dentaire, un type de malocclusion, est très courante chez les enfants. Si les causes peuvent être très variées, l’usage prolongé de la tétine ou la succion trop fréquente du pouce en font partie. Heureusement, la béance dentaire peut être prévenue, notamment par l’utilisation d’une sucette physiologique, plus respectueuse du développement du palais et des dents.

SOMMAIRE : 

Savez-vous ce qu’est la béance dentaire ?

La béance dentaire, aussi appelée infraclusion, se définit par l’absence de contact entre certaines dents des arcades supérieure et inférieure de la mâchoire, créant un espace visible plus ou moins important. Cette anomalie peut toucher différentes zones de la bouche. On parle alors de : 

    • béance dentaire antérieure sur les incisives et les canines,
    • béance dentaire postérieure sur les prémolaires et les molaires,
    • béance dentaire latérale si un seul côté de la bouche est concerné,
    • béance dentaire totale, quand les deux mâchoires ne s’emboîtent pas du tout.

    Ces différentes formes de malocclusion (mauvais alignement des dents) conduisent chaque année de nombreux pré-adolescents accompagnés de leurs parents chez le dentiste, lequel leur recommande de prendre rendez-vous chez l’orthodontiste, notamment afin d'évaluer l’intérêt de la pause partielle ou totale d’un appareil dentaire.

    Comment identifier une béance dentaire sur votre enfant ?

    Pour repérer un mauvais placement des dents et de la mâchoire, il suffit d’être un peu observateur. Et comme, en tant que parent, vous passez un temps fou à admirer votre bébé, tout devrait bien se passer.🥰

    Regardez votre enfant quand il mange, boit et même quand il parle, vous pourrez facilement identifier un écart (même petit) sur les dents de devant, spécialement ses incisives. C'est simple, il rappelle le placement du pouce dans la bouche.

    Visible à l’œil nu, cette anomalie dentaire se reconnaît aussi à de possibles difficultés pour bien manger (particulièrement pour couper les aliments avec les dents) ou à certains problèmes d’élocution (comme un cheveu sur la langue).

    Une paille glissée systématiquement au même endroit entre les dents, un enfant qui mâche toujours du même côté ou qui respire principalement par la bouche (en raison d'un placement différent de la langue et des mâchoires) sont autant d’autres indices qu’un petit décalage s’installe et qu’un rendez-vous avec un spécialiste s’impose.

    De l’importance d’une consultation dentaire pédiatrique pour vous aider

    Les consultations pédiatriques sont essentielles pour suivre la croissance, la prise de poids et le développement de votre bébé. En grandissant, le médecin pourra observer la sortie des premières dents et leur bon placement. S’il constate un espace un peu trop grand entre certaines dents ou un alignement dentaire à surveiller, il vous le fera savoir.

    Vous pouvez cependant prendre les devants ! Si vous constatez les premiers signes d'une béance dentaire, ou si vous supposez que le pouce va empêcher les dents de bébé de se positionner correctement, sachez qu’un premier rendez-vous chez le dentiste peut tout à fait se dérouler aux alentours de deux ans pour une première évaluation du futur sourire de votre petit.

    Génétique, habitudes et morphologie : les raisons d’une béance dentaire

    Il existe de nombreuses raisons pour que votre enfant soit concerné par un type de béance dentaire ou un autre. Pour la plupart, elles trouvent leur origine dans la petite enfance et ses habitudes de vie, mais pas uniquement.

    • Un mauvais placement de la langue au moment de parler ou d’avaler peut éloigner les mâchoires l’une de l’autre et créer un décalage.

    • Certaines habitudes de succion : utilisés trop longtemps ou trop souvent durant la phase de croissance buccale et dentaire, la tétine, le biberon et le pouce peuvent être à l’origine d’un décalage des dents.

    • La génétique peut également entrer en ligne de compte puisque déterminante concernant la forme, la taille et le positionnement des dents et de la mâchoire.

    Les conséquences d’une béance dentaire non traitée

    Tout d'abord, il est important que souligner qu'un problème de béance dentaire n'est pas grave, mais qu'il est important qu'il soit corrigé. À court ou moyen terme, elle peut en effet avoir des répercussions sur la santé et l’hygiène dentaire de votre enfant. Très prononcée, elle peut aussi nuire à son image personnelle et à ses relations avec les autres.

    • Au niveau de la dentition :

      • une usure prématurée de l’émail à cause des frottements.,

      • des problèmes d’occlusion (mauvaise fermeture de la bouche) et parfois certains troubles de l’articulation, 

      • des difficultés de mastication.

    • Sur le plan de l’esthétique dentaire :

      • un décalage très visible peut nuire à la confiance en soi, surtout chez les adolescents, qui iront parfois jusqu’à arrêter de sourire pour ne pas montrer leurs dents.

    • Sur le plan fonctionnel :

      • selon le type de béance, un défaut de prononciation déjà présent peut être accentué,

      • cette malocclusion peut aussi entraîner une respiration plutôt buccale au détriment de la respiration nasale (alors que le nez agit comme un filtre contre les allergènes, certains pollens ou microbes, potentiellement nocifs pour la santé).

    • Par rapport à l’hygiène dentaire :

      • une béance dentaire peut créer des zones plus difficiles à brosser et favoriser l’apparition de caries,

      • à l’âge adulte, le risque est accru de développer des poches parodontales autour des dents mal alignées.

    Si vous nous lisez régulièrement (merci 🤍), votre bébé n’a peut-être encore aucune dent ou utilise en ce moment, un anneau de dentition pour les aider à sortir. Vous vous demandez donc où ces considérations sur le mal-être adolescent ou les difficultés dentaires vous emmènent. Tout simplement vers la prévention de la béance dentaire dès les premiers mois de votre bébé.

    Pouce et tétine, problématiques n°1 des dents des bébés

    Nous l’avons évoqué plus haut, le pouce et la sucette font partie des principales causes de béance dentaire chez les tout-petits. En exerçant une pression régulière sur les dents, l’un et l’autre agissent sur leur positionnement, parfois avant même leur apparition. Pour contourner le problème, les pédiatres et les orthodontistes recommandent de limiter la prise du pouce et l’usage de la tétine dès le plus jeune âge.

    Mais retirer sa tétine à un bébé n’a rien de simple (et le pouce encore moins). C’est d’ailleurs au nombre de réveils nocturnes pour remettre en place la sucette que l’on mesure son importance.

    Choisir la bonne sucette pour préserver sa dentition 


    La sucette est très efficace pour apaiser et réconforter les bébés. Mais, pour choisir le modèle le plus adapté, plusieurs critères entrent en jeu.

    Choisissez d’abord la sucette de bébé en fonction de son âge. De 0 à 6 mois, de 6 à 18 mois et pour les plus de 18 mois ; la sucette présente des tailles différentes pour s’adapter à tous les bébés. Si la collerette doit toujours être suffisamment large pour éviter les risques d’ingestion, la téterelle quant à elle, varie.

    Son introduction doit aussi se faire en douceur et au bon moment. Attendez au moins 4 semaines après la naissance pour la proposer à votre nourrisson, et ce, afin d’éviter tout risque de confusion avec le sein. Proposez-la d’abord quand bébé est calme et associez-la à un rituel comme un câlin. Cette technique vous aidera à bien délimiter les moments d’utilisation.

    Vers 12 mois et jusqu’à l’âge de 2 ans, vous pourrez entamer le sevrage de sucette en toute sérénité. Réduisez d’abord son utilisation à la sieste, à l’endormissement du soir et aux coups de fatigue, puis profitez d’une transition ou d’un changement dans la vie de bébé pour un sevrage définitif. La tétine peut alors être remplacée par un autre objet rassurant comme le doudou. 

    De cette façon, la sucette reste un plaisir et un accessoire de puériculture utile pour accompagner les émotions des tout-petits et apaiser leur besoin de succion.

    La sucette physiologique, votre alliée prévention face à la béance dentaire

    Aussi appelée sucette orthodontique, la sucette physiologique se distingue en grande partie par sa forme unique en totale harmonie avec la bouche des enfants, mais présente aussi d’autres avantages.

    • Une forme adaptée à l’anatomie buccale des bébés avec un côté arrondi qui respecte le palais et un côté aplati qui repose sur la langue. 

    • Moins de risques de malocclusion dentaire grâce à un design qui aide à prévenir les problèmes de positionnement des dents tels que la béance dentaire et favorise une succion naturelle sans pression excessive.

    • Outre sa capacité à prévenir la béance dentaire, la sucette physiologique peut également contribuer au bon développement oral des enfants. En offrant une succion naturelle et en favorisant une posture buccale et linguale appropriée, elle peut aider à renforcer les muscles de la mâchoire et encourager la respiration par le nez.

    • Des matériaux sûrs et hygiéniques comme le silicone médical, garantissent une utilisation saine et sans danger pour la santé du bébé en plus de faciliter le nettoyage de la sucette.

    • Plus facile à arrêter que le pouce, la sucette physiologique peut finalement être remplacée par d’autres moyens de réconfort, tels qu’un doudou ou un rituel apaisant.

    Que faire si vous constatez un problème de béance dentaire chez votre enfant ?

    Bien que le souci de béance dentaire soit avant tout esthétique, votre bébé devenu grand souhaitera peut-être le corriger. Aussi, n’attendez pas que la gêne devienne trop importante.

    Aux premiers doutes quant au bon placement des dents de votre petit (ou pour tout autre problème dentaire) rendez-vous chez le pédiatre pour les bébés ou directement chez le dentiste ou l’orthodontiste pour les plus grands. Là, vous saurez si le défaut est léger et facile à résorber, ou s’il faudra, une fois les dents définitives poussées, en passer par la case orthodontie et appareil dentaire. Une rééducation fonctionnelle pourra aussi être envisagée si l’anomalie rencontrée est due à un mauvais positionnement de la langue.

    Chez l’adulte, dans les cas de béance les plus importants avec un fort décalage de l’alignement des dents, le traitement orthodontique pourra consister en une chirurgie de la bouche visant à modifier à la fois la taille et la position des mâchoires.

    Une raison de plus s’il en fallait pour anticiper et passer dès aujourd’hui à la sucette physiologique !

    call-to-action-collections

    Back to blog
    • Comment coucher bébé en toute sécurité dans son lit ou pour la sieste ? - Élhée

      Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

      Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

      Comment coucher bébé en toute sécurité dans son...

      Le sommeil de bébé fait partie des plus grandes préoccupations des jeunes parents. Aussi, pour savoir comment coucher bébé en toute sécurité, retenez cela : sur le dos et à...

    • Faut-il donner le biberon chaud ou froid ? - Élhée

      Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

      La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

      Faut-il donner le biberon chaud ou froid ?

      La température du biberon pour les bébés peut souvent poser question aux jeunes parents. Faut-il donner le biberon chaud, froid, à température ambiante ?  Et derrière ces différents qualificatifs, quelle...

    • Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter les coliques ? - Élhée

      Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

      Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

      Faut-il faire chauffer le biberon pour éviter l...

      Les coliques sont des épisodes de pleurs intenses et prolongés chez les nourrissons et une source de stress pour les parents. Chauffer le biberon peut-il calmer les coliques ? 

    1 of 3